fbpx
Article levée de fonds mirakl

La levée de fonds de Mirakl

La levée de fonds de Mirakl, une entreprise assume son statut de licorne 

Le mois de septembre sonne la révolte dans le milieu des starts-up avec Mirakl, qui vient d’annoncer une levée de fonds record de 555 millions de dollars. L’entreprise innovante fait partie de la French tech et est devenue une licorne, c’est-à-dire une entreprise valorisée à plus d’un milliard d’euros, sans être cotée en bourse. 

555 millions de dollars pour une cinquième levée de fonds historique 

C’est une des plus grosses levées de fonds dans l’histoire des startups en France. L’entreprise vient de lever 555 millions de dollars, cela fait 472 millions d’euros pour une cinquième augmentation de capital. L’entreprise avait déjà fait parler d’elle en 2020 en réalisant une levée de 300 millions de dollars en série D. Le montant levé est fort mais le business-plan est solide pour cette jeune pousse.

Mirakl n’en est pas à son premier coup 

Mirakl a déjà levé du capital 5 fois désormais mais cette nouvelle levée de fonds est un record en France. Après avoir trouvé un financement de 300 millions l’an dernier, la start-up bat un record en levant 555 millions de dollars. Ce n’est cependant pas la plus grosse levée de l’histoire, titre remporté par Sorare, une autre fintech, et ses 580 millions d’euros financés. Cette entreprise basée sur la blockchain a notamment récolté des fonds auprès de footballeurs, avec par exemple Antoine Griezmann comme business-angel et investisseur. 

Pour le constructeur de logiciel de marketplace, les principaux investisseurs et business angels sont Felix Capital, Elaia Partners et Permira. On note surtout la présence de Silver Lake, une société de capital-investissement américaine spécialisée dans le financement d’entreprise technologique. Le capital-risque est donc assez faible pour un actionnaire et fonds d’investissement qui connaît très bien ce domaine.

En 2020, l’ensemble des vendeurs enregistrés sur des marketplaces via Mirakl ont généré plus de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France. L’éditeur de logiciel fonctionne par commission. C’est-à-dire qu’à chaque transaction sur un site qui utilise le logiciel de Mirakl, l’entreprise prélève un montant de la vente.  

Avec ces projets et sa capitalisation qui dépasse les 3 milliards d’euros, Mirakl devient la plus grosse licornes françaises dans le secteur à fort potentiel du e-commerce

Les projets de la startup 

Avec plus de 3 milliards d’euros de capitalisation, Mirakl bat ManoMano, la récente marketplace de bricolage qui avait fait parler d’elle pour sa rude concurrence face aux géants Leroy Merlin Brico Dépôt par exemple. Désormais, la startup a le champ libre pour étendre ses activités et grappiller plus de parts de marché dans un secteur extrêmement concurrentiel. 

Le e-commerce, secteur en pleine expansion

Les projets de la startup sont principalement technologiques. Comme but principal, le développement de leur logiciel phare pour qu’il fonctionne de façon optimale. Un logiciel parfait permettra d’aider aux mieux les clients et créer des places de marché en ligne plus rapides, simples à utiliser et attractives.  

L’éditeur de SaaS a désormais comme projet d’étendre ses offres et de proposer des logiciels plus complets à leurs clients et partenaires. En clair, ils veulent créer des moyens plus puissants pour lutter dans un monde du e-commerce concurrencé par Amazon et Alibaba. 

Ensuite, la startup souhaite s’implanter aux États-Unis, en Asie et globalement à l’international dans des zones très prometteuses, notamment les pays émergents. Les fondateurs annoncent déjà plus de 1000 clients à l’international dans les années à venir. Avec notamment Mirakl Connect, un système pour déployer une marketplace plus rapidement, l’entreprise aura de quoi séduire à l’étranger.  

C’est également une bonne nouvelle pour l’emploi car la société annonce recruter plusieurs centaines de développeurs pour améliorer leurs logiciels. 

Mirakl, entreprise innovante ? 

Mirakl est une entreprise fondée en 2012 par Philippe Corrot (CEO/Co-founder) et Adrien Nussenbaum (CEO/Co-fondateur). C’est une entreprise qui vend principalement en BtoB des logiciels pour créer une marketplace en ligne. Ses clients sont principalement internationaux mais on peut compter de gros comptes en France comme le groupe Fnac-Darty ou Accor. 

L’e-commerce, un pari sûr

Ce tour de table renforce la posture de Mirakl comme leader français dans le secteur des marketplaces en e-commerce. Le commerce en ligne a bien évidemment connu un boom ces derniers mois dû aux plusieurs confinements. Les français ont changé leurs habitudes et commandent davantage sur internet. Cette croissance ne fait que commencer et Mirakl a visé juste en faisant le pari du commerce en ligne. 

112 milliards d’euros, c’est le montant total qui a été dépensé sur internet en 2020, seulement en France. C’est clairement un secteur très rentable et qui va surement continuer de croître ces prochaines années.

Le chiffre d'affaires du e-commerce explose

De plus, cette augmentation de capital est une bonne nouvelle pour tous les entrepreneurs français et l’entrepreunariat en général. Il est désormais possible de lever des fonds et trouver des financements via différents moyens comme le crowdfunding, les fonds d’investissements, le financement participatif, la bpifrance, le private equity. Ainsi, un entrepreneur peut très bien obtenir des millions d’euros pour mener à bien son projet, sans avoir besoin d’une cotation en bourse. 

Cependant, il faudra faire attention aux concurrents français et internationaux comme Amazon et Cdiscount, qui commencent aussi à créer leur plateforme et écosystème de marketplace. 

Le business model de Mirakl peut-il fonctionner sur le long terme ? 

On peut aussi poser la problématique de la protection des données à caractère personnel. En effet, les géants du numérique sont dans le viseur des institutions pour leur usage des traitement des données personnels recueillies pendant des achats ou inscriptions.  

Mirakl n’est donc pas à l’abri et a tout intérêt à assurer la protection de la vie privée des utilisateurs de leurs places de marché. 

La protection des données dans le e-commerce

Une politique de confidentialité et un droit d’accès au donnés pour les clients suffit pour l’instant mais à l’avenir, les entreprises dont Mirakl devront faire plus pour respecter la vie privée des utilisateurs de sites internet. 

Une autre menace qui pèse pour tous les e-commerçants, c’est Amazon ainsi que les autres géants du web. Ces derniers se basent sur des capitalisations boursières démentielles pour vendre à perte et ainsi proposer des tarifs plus compétitifs. Avec des prix bas toute l’année et le pouvoir d’achat des français qui est en baisse, les plus gros e-commerces pourraient prendre encore plus de parts de marché. 
Pour conclure, les entreprises innovantes dans l’e-commerce auront besoin de fonds pour démarrer. Afin de lever du capital, faire une importante levée de fonds et éviter une phase d’amorçage trop longue, intégrer un incubateur / accélérateur avec des entrepreneurs ayant déjà réalisé une levée de fonds peut être une excellente idée.