fbpx

La levée de fonds de Sorare

Sorare : Une levée de fonds historique pour la french tech 

Ces dernières semaines, celles et ceux qui s’intéressent aux entreprises ont entendu parler de Sorare. Cette dernière vient d’effectuer la plus grosse levée de fonds en termes de capitaux jamais réalisée pour une entreprise française. Près de 600 millions d’euros ont été récoltés pour un projet lié à la blockchain et aux NFTS. 

C’est une excellente nouvelle pour l’entrepreunariat et les entrepreneurs français. On va donc voir comment autant d’argent a été débloqué et quels sont les projets de Sorare

La levée de fonds de Sorare, ce n’est pas la première 

580 millions, c’est le chiffre qui a été débloqué et investi dans la startup âgé de seulement 3 ans. C’est la plus grosse augmentation de capital dans l’histoire des levées de fonds de startups françaises.

Le plus gros montant de l’histoire des levée de fonds 

Ce n’était pas la première levée pour cette jeune entreprise. Sorare avait déjà effectué plusieurs augmentations de capital mais celle-ci est un record dans la frenchtech. Désormais, Sorare touche les étoiles avec cette levée de fonds de 580 millions d’euros et est valorisé aujourd’hui à plus de 4 milliards d’euros. 

L’entreprise vise déjà les 200 millions de chiffre d’affaires dans les années qui suivent. Rentable quasiment depuis ses débuts, la startup parisienne a de beaux jours devant elle et devient un exemple pour tous les entrepreneurs français et européens.

Les principaux investisseurs et business angels sont SoftBank, D1 Capital et d’autres fonds. On peut aussi apercevoir un investisseur moins connu, Antoine Griezmann. Ce dernier ainsi que d’autres footballeurs ont massivement investi dans le projet de Sorare, créant un réseau d’investisseurs assez original. 

Le capital risque pour les investisseurs est donc assez bas. Le business-plan est solide et les capitaux investis offriront surement aux investisseurs une belle plus value. 

Attention tout de même, car ce marché inconnu des particuliers affiche déjà une grosse concurrence dans les starts-up de la tech autour du monde. C’est notamment le cas de Autograph.io, créé par plusieurs sportifs de haut niveau et ancienne star mondiale du sport sur ce business-model. Arrivée à maturité, ce business à fort potentiel pèsera des dizaines de milliards d’euros à travers le monde.

Les projets de la startup 

Les principaux projets liés à leurs activées sont une implantation aux États-Unis. Avec des NFTs basés sur le baseball, le football américain et le basket et des ligues comme la NBA, NFL et NHL. C’est un succès qui devrait coller à celui connu en Europe avec le football. 

Dans tous les cas, cet apport de capital est une bonne nouvelle pour toutes les entreprises françaises. On voit également que les investisseurs n’ont plus peur des projets cryptos en injectant autant d’argent dans une entreprise basée sur la blockchain

Par conséquent, c’est une excellente nouvelle pour tous les entrepreneurs et futurs entrepreneurs qui souhaitent lever des capitaux. Le futur est donc radieux avec à l’avenir des levées de fonds encore plus importantes se comptant en centaines de millions voire milliards d’euros.

Les financement de Start-ups

Les financements de jeunes entreprises innovantes avaient diminué durant la crise sanitaire. Désormais, lever du capital est désormais de plus en plus accessible avec le crowdfunding, les fonds d’investissements, le private equity, le financement participatif, la bpifrance etc. 

Sorare, une entreprise innovante 

Fondée en 2018 par Nicolas Julia (CEO) et Adrien Montfort (Co-fondateur), cette startup a connu une croissance exceptionnelle et extrêmement rapide. 

Sorare est désormais une licorne, c’est-à-dire une start-up valorisée à plus d’un milliard de dollars, sans être filiale de grands groupes internationaux et sans être cotée en bourse.

Le coeur de métier de sorare 

Sorare propose d’acheter des cartes de joueurs de football. Comme les paninis à l’époque. Vous pouvez acheter des cartes de joueurs connus ou ouvrir des boosters contenant plusieurs cartes pour espérer obtenir celles d’un joueur vedette.

Concrètement, ce sont des cartes numériques à collectionner. Ces cartes sont présentées sous forme de NFTs et sont basées sur la blockchain d’Ethereum. On retrouve donc un aspect art et collection, mais aussi business, avec la revente de cartes. 

Exemple de cartes de jeux à collectionner de Sorare

On retrouve donc comme avec tous les jeux de cartes notamment pokémon ou pannini, une notion de rareté. Certaines cartes sont disponibles qu’un court laps de temps et d’autres sont uniques. Ainsi, il est possible d’obtenir des cartes de joueurs rares et par conséquent, posséder une carte (NFT) qui vaut des dizaines de milliers d’euros. 

C’est par exemple le cas de carte comme celle de Lionel Messi, qui vaut plus de 50.000€ actuellement. Tout un écosystème peut également se mettre en place avec des investisseurs qui vont faire de l’achat revente de cartes pour jouer sur l’offre et la demande et générer des profits. 

L’entreprise signe un partenariat avec Laliga, qui est en clair la ligue de football espagnol, comprenant des clubs comme le Real Madrid ou le FC Barcelone. L’engouement autour du football ainsi que l’euro 2020 ont également aidé au développement de la startup. Le foot étant ultra populaire en Europe, Sorare a pour ambition de toucher le grand public et inciter à l’usage des NFTs. 

La blockchain : Une idée à risque ? 

Sorare est uniquement basé sur une technologie innovante mais encore peu développée pour les français du quotidien. Cette technologie, c’est la blockchain, connue pour accueillir et sécuriser les transferts de cryptomonnaies et désormais de NFTs, des œuvres d’art numériques

Sorare et la technologie blockchain

Si l’intérêt autour de l’investissement dans les crypto-monnaies et l’engouement sur les NFTs ne cessent de grandir, il existe encore certains risques. Premièrement, la blockchain étant une technologie décentralisée, quasiment aucun contrôle ne peut être effectué par l’Etat. Ainsi, on pourra voir arriver une interdiction ou des contrôles renforcés pour les possesseurs de cryptos et NFTs. C’est notamment le cas en Chine, qui vient d‘interdire l’achat de crypto-monnaies. 

Un projet technologique d’une telle envergure peut aussi être la cible de cyberattaques et de vols. On voit parfois des hackers parvenir à dérober des milliers de bitcoin et les NFTs ne sont pas à l’abri d’un piratage. Toutefois, la plupart de ces vols sont liés à une erreur humaine, voilà pourquoi il faut faire attention quand on entre dans le domaine de la finance décentralisée et de la blockchain. 

Pour ce type de projet, un incubateur ou accélérateur peut être une bonne option. Lever des fonds dans ce type de domaine (fintech) peut être plus compliqué, il est par conséquent bon de s’entourer d’entrepreneurs expérimentés. Le financement par des fonds propres ou publics de ce type de projets innovants ainsi que la création d’entreprise peut être fait avec un accompagnement par des professionnels.